Sandrine Bélier, députée européenne grand Est, était invitée à une réunion de travail à la maison des associations de Lux, samedi 18 avril, pour rencontrer les militants et les associations.

Elle a fait part de sa réflexion sur différents points :`

OGM, aujourd’hui l’opinion publique est contre les OGM. Les élus européens se sont positionnés contre le nouveau maïs OGM, la majorité en terme d’Etats membres, mais pas en nombre de voix. Dans la prochaine mandature, il nous faudra réviser les procédures administratives pour privilégier les décisions politiques.
Chalutage en eaux profondes : beaucoup de mobilisation, mais l’interdiction n’est pas passée de justesse. Le groupe Intermarché en a quand même pris la mesure, et, grâce à la mobilisation citoyenne et le relais des élus, a abandonné le chalutage en eaux profondes qui anéantissent des espèces et détruisent les fonds marins.


ERSCIA, c’est fini, il n’y aura pas de fonds européens à ERSCIA. Grâce au travail collectif entre le monde associatif, les militants politiques, et les élus européens. Les petites scieries s’étaient ralliées, car elles auraient perdu des emplois.
La bascule s’est faite sur le non-respect du droit européen de l’environnement, passé par la commission des pétitions. Tout citoyen qui considère que ses droits européens ne sont pas respectés peut saisir la commission parlementaire des pétitions, afin que les parlementaires s’en emparent.
Sans fonds européens, l’Etat français a réévalué le projet, inintéressant économiquement, et qui doit être abandonné.
Mais la majorité des élus restent sur le même modèle de développement industriel et n’ont pas de prise de conscience environnementale. L’industrie doit s’appuyer sur l’innovation et les exigences environnementales avec souveraineté européenne, pas sur l’industrie des années 80.
ERSCIA monte-t-il un plan B à Decize, un 2nd pôle bois ??? A suivre !

Mais aussi les élus européens EELV ont travaillé pour rejeter le projet de traité ACTA, les explorations de gaz de shiste, et les atteintes à l’environnement…
Aujourd’hui Acta revient sous le masque de TAFTA, traité transatlantique, c’est l’abandon des politiques au pouvoir économique, on donnerait alors les clefs à Monsanto. Il faut combattre ce projet de traité.
Il nous faut non seulement être contre un projet nocif, mais présenter des alternatives à ce projet. Toutes ces alternatives doivent faire système pour devenir un projet alternatif.

NDDL , c’est fini grâce à la pétition groupée de l’ensemble de tous les collectifs sur 3 fronts : évaluation environnementale, compensation des zones humides (deux zones à reconstituer à proximité pour une détruite), espèces protégées (Natura 2000)
Au niveau de l’Europe, c’est une infraction de ne pas respecter le droit européen, mais il y a eu un gros malaise de voir que ce dossier irrégulier était porté par le 1er ministre d’un Etat membre. De plus, Nantes recevait en 2013 le label capitale européenne de l’environnement justifié par ses actions antérieures (trames vertes et bleues, mobilité…)
Il y a eu un temps de latence de décisions mais la commission n’a pas classé le dossier. Elle affirme qu’elle fera respecter le droit européen à l’environnement. L’UE demande donc de nouveau à la France de se justifier dans un délai de deux mois. Si la réponse obtenue s’avérait non conforme, il y aura une mise en demeure de fournir, dans un délai de 2 mois, les pièces montrant le respect français du droit européen à l’environnement. Si rien n’est produit, le dossier ira ensuite à la Cour de Justice Européenne et l’Etat français sera jugé.

Conclusion :
L’Europe a du pouvoir, les députés EELV travaillent à plein temps et ne cumulent pas. Ils ont tous fait l’intégralité de leur mandat sans partir entre temps sur un autre mandat (régionales, législatives …)
Cette rencontre de travail était faite pour montrer comment l’Europe agit et fait pression sur des dossiers importants, en particulier les dossiers sanitaires et environnementaux. La sécurité alimentaire, la production agricole ne passent plus par les Etats, mais sont réglementés par l’Europe : OGM, poulets clonés, viande chlorée…
Nous en parlerons au meeting national d’EELV le 12 mai à Dijon : alimentation, agriculture, santé… Mais nous aborderons certainement d’autres questions : énergie, droits
humains, chômage des jeunes….

21 - Sandrine Bélier : Donnons vie à l’Europe
21 - Sandrine Bélier : Donnons vie à l’Europe
21 - Sandrine Bélier : Donnons vie à l’Europe
Retour à l'accueil