Communiqué EELV  en réponse aux articles du JSL

EELV, Groupe local du Mâconnais-Clunisois communique :

A l'heure où il est rappelé par la communauté scientifique les effets extrêmement néfastes des pesticides sur la santé, le Préfet de Saône-et-Loire s'affiche aux commandes d'un pulvérisateur ( JSL du 1 er Juillet ).

Comment ne pas être tenté de voir dans cette démonstration une suite logique des poursuites pénales à l'encontre des viticulteurs bio ?

Comment s'étonner que des parents d'élèves aient tant de mal à obtenir que des pesticides ne soient pas pulvérisés dans la cour de l'école fréquentée par leurs enfants ou que des viticulteurs traitent encore à proximité d'habitations par un vent supérieur à 20 km/h ?

Si des efforts sont effectués par certains viticulteurs, si le Préfet a pu s'entretenir du plan de réduction de l'emploi des pesticides annoncé par le Ministre de l'Agriculture, l'utilisation des pesticides reste trop massive et constitue une bombe à retardement , comme l'a déclaré le Ministre lui-même.

Les pouvoirs publics, à tout niveau, doivent prendre rapidement leur responsabilité et protéger réellement la santé des populations. L'agriculture bio contient l'essentiel de la réponse.

EELV déplore, en ce domaine, le retard constaté en Saône et Loire et se réjouirait de voir le secteur coopératif de la viticulture s'orienter en ce sens.

A quand une visite de Monsieur le Préfet chez un viticulteur bio ?

http://www.lejsl.com/edition-macon/2015/07/03/europe-ecologie-les-verts-communique

http://www.lejsl.com/edition-macon/2015/07/01/traitement-des-vignes-le-prefet-a-l-ecoute-de-la-profession

Retour à l'accueil