Une nouvelle fois, la justice a donné raison aux opposants à Erscia.

Le Conseil d’État vient de confirmer la décision du juge du tribunal administratif de Dijon qui avait suspendu les travaux sur le site de Sardy les Epiry.

Cela valide ce qu'EELV dit depuis 2011 : ce projet est un mauvais projet car ses impacts sont négatifs sur la filière bois, les emplois et l'environnement et, comme nous l'avons démontré, n'a pas d'intérêt public majeur. Pas ça, pas là et pas comme ça !

Cette décision vient clore une première étape judiciaire entamée par les associations opposées à ce projet (collectif des habitants de Marcilly, Loire vivante, Decavipec, Adret Morvan) depuis plus d'un an. 
EELV tient à les féliciter pour leur lutte et opiniâtreté et continuera de mobiliser ses réseaux pour les soutenir et poursuivre l'opposition politique si nécessaire.
En attendant le jugement sur le fond du dossier, EELV se félicite de cette décision qui montre que la justice ne permet pas à quelques élus, de lancer des aménagements, tel celui d'Erscia, à n'importe quel prix.
Il serait temps, messieurs les élus soutenant ce projet pharaonique, de l'abandonner définitivement et de s'engager véritablement dans une réflexion sur des projets de transition durable.


Jean-Yves Demortière, porte-parole EELV 58
François Lotteau, Secrétaire Régional EELV Bourgogne 

ERSCIA : le Conseil d'Etat valide le point de vue des opposants
Retour à l'accueil